Previous ArticlePayer les achats en ligne en espèces avec Paysafecash dès maintenant en Suisse aussiNext ArticlePaysafecash aux stations-service autrichiennes : Payer les achats en ligne en espèces maintenant dans les stations-service autrichiennes

COVID-19 : aider les utilisateurs d’argent liquide pendant une crise

Alors que le monde continue de s’adapter à une « nouvelle normalité » temporaire, l’impact social du COVID-19 commence à affecter nettement les comportements quotidiens, principalement dans les pays où les gouvernements ont imposé les mesures de distanciation sociale les plus sévères. Environ un quart de la population mondiale a vu ses activités limitées d’une manière ou d’une autre lorsque le Premier ministre de l’Inde Narendra Modi a annoncé que les déplacements dans le pays seraient restreints pendant 21 jours. Ce chiffre pourrait encore augmenter dans les prochaines semaines.

Dans la plupart des pays, ces mesures d’éloignement physique se traduisent par la fermeture de tous les commerces à l’exception des magasins de première nécessité comme les supermarchés, les pharmacies et les épiceries. En conséquence, le COVID-19 va influencer les comportements d’achat des consommateurs, à court terme certainement et à plus long terme potentiellement.

Une transition vers le commerce numérique

Cette dépendance grandissante envers le commerce numérique pour acheter des produits et services non essentiels est l’un des changements immédiats les plus évidents. Et pour les nombreux consommateurs qui, jusqu’ici, ont fait la totalité ou la quasi-totalité de leurs achats en personne, cette expérience sera totalement nouvelle. Même dans les pays où les consommateurs peuvent encore aller dans les magasins, ils ne peuvent acheter que des articles de première nécessité. Et dans la plupart des pays, on leur recommande de limiter le nombre de magasins fréquentés. Pour respecter les réglementations gouvernementales et protéger leur santé, les consommateurs doivent radicalement diminuer leurs achats physiques et se tourner vers les détaillants en ligne. Ce changement va durer jusqu’à la fin de la crise du COVID-19 au moins, peut-être plus.

Les espèces ont toujours la préférence dans certains pays

Par le passé, certaines personnes ont évité le commerce numérique pour ne pas partager leurs informations financières en ligne ou éviter d’avoir un historique d’achat numérique. Ces catégories de consommateurs utilisent traditionnellement l’argent liquide. Les personnes financièrement exclues, notamment 40 millions de citoyens européens sans compte bancaire à l’heure actuelle, représentent un autre groupe de consommateurs qui dépend très fortement des paiements en espèces. Pour eux, il a toujours été très compliqué d’avoir accès au commerce numérique.

Partout dans le monde, il existe des consommateurs qui préfèrent payer en espèces, mais dans certains pays, le paiement en espèces est une méthode particulièrement répandue. Prenez l’Allemagne et l’Autriche par exemple. Dans ces pays, les consommateurs sont déjà prédisposés à payer en argent liquide ; selon S&P Global, près de la moitié (47,5 %) de toutes les transactions réalisées en Allemagne en 2017, y compris les paiements en ligne, a été payée en espèces. Selon une recherche menée par Deutsche Bank, 74 % des paiements en personne sont toujours réalisés en espèces en Allemagne.

Il n’est donc pas surprenant que les Allemands et les Autrichiens aient davantage d’argent dans leurs poches comparés aux autres pays, notamment le Royaume-Uni. Selon Deutsche Bank, l’Allemand moyen a 107 € en espèces sur lui ; dans d’autres études, l’Allemand moyen a 103 € en espèces sur lui contre 89 € pour l’Autrichien moyen. D’après nos recherches, le consommateur britannique moyen n’a jamais plus de 21 £ en espèces sur lui.

Alors que l’utilisation de l’argent liquide a diminué de moitié au Royaume-Uni depuis le renforcement de l’éloignement physique pour lutter contre le COVID-19, les consommateurs allemands ont adopté une approche très différente. Selon les médias, notamment le Financial Times, les retraits d’espèces ont doublé en Allemagne depuis l’épidémie du virus COVID-19.

Résister aux paiements sans contact

L’incitation à utiliser le paiement sans contact dans les magasins est une autre nouveauté qui a également une incidence importante sur les utilisateurs d’argent liquide. Même si l’Organisation mondiale de la santé a clairement indiqué qu’elle n’avait pas publié d’avertissement spécifique sur l’utilisation des billets de banque, certains magasins interdisent toujours l’utilisation d’espèces en s’appuyant sur des préoccupations sanitaires.

Même dans une Allemagne traditionnellement tournée vers l’argent liquide, le climat semble favoriser le refus des paiements en espèces dans les magasins. En conséquence, le recours au paiement sans contact a explosé dans ce pays, une tendance qui va s’amplifier étant donné que les pays relèvent les limites pour faciliter les transactions sans contact. Pour les consommateurs qui ne veulent pas ou ne peuvent pas suivre cette tendance, la monnaie électronique pourrait être la seule méthode permettant de continuer à payer ses achats en espèces.

La monnaie électronique : amener l’utilisateur d’argent liquide sur le marché numérique

Ce changement qui incite à faire appel au commerce numérique et à refuser les espèces dans les magasins ne sera pas simple pour les utilisateurs d’argent liquide. La plupart voudront conserver l’argent liquide comme source de paiement principale ; mais pour réussir tout en respectant les directives sur la distanciation sociale, il est nécessaire que l’argent liquide puisse être utilisé pour les transactions en ligne.

Les entreprises en ligne doivent clairement en tenir compte lorsqu’elles réfléchissent à la transformation de leur expérience utilisateur pour attirer ces nouveaux clients à court et à long terme.

Pendant cette période d’incertitude sociale et économique, une transition aussi simple que possible entre les paiements en magasin et les paiements en ligne constituera un véritable attrait et pourrait même conférer un avantage concurrentiel. En permettant à ses clients de continuer à payer en espèces, un marchand dissipe non seulement la peur du paiement en ligne, mais rassure également l’acheteur avec une méthode de paiement familière. Dans l’environnement actuel où le sentiment de normalité fait malheureusement défaut, un tel soulagement pourrait être le bienvenu.

L’intégration dans la caisse en ligne d’une solution en monnaie électronique est la méthode la plus efficace pour accepter le paiement en espèces d’une transaction en ligne. Les consommateurs peuvent ensuite payer un produit ou un service à l’aide d'un compte prépayé approvisionné avec des espèces, ou effectuer un achat en ligne et terminer la transaction avec de l’argent liquide dans un point de paiement physique (comme une épicerie). Grâce à ces méthodes de paiement, l’acheteur a la possibilité de conserver l’argent liquide comme méthode de paiement principale.

Pour en savoir plus sur l’intégration de la monnaie électronique dans votre caisse en ligne, veuillez visiter notre site Web

Articles recommandés

Les espèces en ligne peuvent-elles enrayer le déclin des cartes de crédit?

Sep 25, 2019 - Les cartes de crédit ont peut-être plus d'un siècle d'existence : les premières cartes de crédit que les clients pouvaient utiliser pour acheter à crédit dans les magasins d'une liste approuvée ont été délivrées par la Provident Clothing Company en 1880, mais elles sont toujours extrêmement populaires aujourd'hui.

En savoir plus

Les cartes de crédit ont peut-être plus d'un siècle d'existence : les premières cartes de crédit que les clients pouvaient utiliser pour acheter à crédit dans les magasins d'une liste approuvée ont été délivrées par la Provident Clothing Company en 1880, mais elles sont toujours extrêmement populaires aujourd'hui.

En savoir plus

Les consommateurs peuvent-ils suivre leurs dépenses de manière plus précise grâc...

Nov 11, 2020 - Comme nous l'avons découvert lorsque nous avons interrogé les consommateurs[1], la COVID-19 et les mesures de distanciation sociale mises en place dans de nombreux pays pour lutter contre le virus ont eu un impact sur le moment, le lieu et, surtout, la manière dont les gens dépensent leur argent. Le passage au commerce électronique en est une conséquence claire et évidente. De nombreuses personnes (42 %) achètent en ligne plus souvent et un pourcentage important de consommateurs (18 %) a acheté en ligne pour la première fois depuis l'épidémie de COVID-19, ce qui, en retour, s’est répercuté sur les méthodes de paiement utilisées. Mais les habitudes changent pour d’autres raisons.

En savoir plus

Comme nous l'avons découvert lorsque nous avons interrogé les consommateurs[1], la COVID-19 et les mesures de distanciation sociale mises en place dans de nombreux pays pour lutter contre le virus ont eu un impact sur le moment, le lieu et, surtout, la manière dont les gens dépensent leur argent. Le passage au commerce électronique en est une conséquence claire et évidente. De nombreuses personnes (42 %) achètent en ligne plus souvent et un pourcentage important de consommateurs (18 %) a acheté en ligne pour la première fois depuis l'épidémie de COVID-19, ce qui, en retour, s’est répercuté sur les méthodes de paiement utilisées. Mais les habitudes changent pour d’autres raisons.

En savoir plus

Comment conserver les nouveaux clients après le COVID-19

Aug 26, 2020 - Les entreprises en ligne s’efforcent de conserver les 18 % de consommateurs qui ont dépensé pour la première fois chez eux pendant le COVID-19. Il est crucial de répondre aux préoccupations de ces clients, en matière de paiement par carte en ligne, en leur proposant des alternatives.

En savoir plus

Les entreprises en ligne s’efforcent de conserver les 18 % de consommateurs qui ont dépensé pour la première fois chez eux pendant le COVID-19. Il est crucial de répondre aux préoccupations de ces clients, en matière de paiement par carte en ligne, en leur proposant des alternatives.

En savoir plus