Previous ArticleLes consommateurs peuvent-ils suivre leurs dépenses de manière plus précise grâce aux méthodes de paiement ?Next ArticleLa monnaie électronique : l’option de paiement optimale pour les entreprises pendant la COVID-19 ?

Les consommateurs américains devraient-ils pouvoir rembourser leurs prêts en espèces ?

L'impact de la COVID-19 et notamment ses conséquences considérables sur l'économie mondiale continuent de se faire sentir à travers le monde. Les mesures de distanciation sociale ont provoqué la fermeture de nombreuses entreprises et une explosion du chômage. Même les personnes qui ont travaillé sans interruption pendant la pandémie ont eu des difficultés, attendant le prochain salaire pour payer leurs factures, en particulier aux États-Unis ou 63 % de la population est dans ce cas de figure*.

En avril 2020, le taux de chômage des États-Unis a grimpé au-dessus de 14 %, les entreprises ayant été contraintes de fermer leurs portes en raison des réglementations liées aux mesures de distanciation sociale mises en place par le gouvernement. Et bien que la reprise économique se poursuive, il reste encore du chemin à parcourir. L'impact de la COVID-19 sur l'emploi a affecté de manière disproportionnée les ménages à faible revenu, si bien que de nombreuses personnes se sont retrouvées sans ressources financières suffisantes pour payer leurs factures mensuelles. Il n'est donc pas surprenant qu'un grand nombre d'entre elles aient contracté des emprunts afin de pouvoir payer ces factures et les autres dépenses quotidiennes.

Les travailleurs perçoivent de plus en plus de revenus en espèces

Parallèlement à la hausse du chômage, la fermeture des entreprises et la diminution des revenus fixes, nombreux sont ceux qui ont cherché des sources de revenus alternatives et qui se sont tournés vers l’économie des petits boulots. Les travailleurs payés à la tache sont moins susceptibles de toucher leurs salaires sous forme de dépôts mensuels directement versés sur leur compte bancaire par les entreprises. En conséquence, la possibilité que les salaires soient payés en liquide augmente fortement.

Afin d'aider ceux qui ont rencontré le plus de difficultés pendant la pandémie, le gouvernement américain a signé un plan de sauvetage de 1 900 milliards de dollars, le second programme d'aide du genre. Pour ceux qui sont éligibles à cette aide exceptionnelle, le montant du chèque s'élève à 1 400 $ par personne. Les personnes qui n'ont pas de compte bancaire enregistré auprès du gouvernement américain, notamment ceux qui sont exclus des services financiers (en général les foyers à faible revenu qui ont besoin du paiement le plus rapidement) recevront le montant de l'aide en espèces après ceux qui disposent d’un compte bancaire.

Pour ces consommateurs qui sont dans l'attente, il est encore plus probable que les chèques d'aide seront utilisés pour rembourser les prêts accumulés. Ceci dit, il est essentiel de garantir que ceux qui sont exclus financièrement ne soient pas injustement pénalisés et qu'ils aient les mêmes options de paiement et les mêmes libertés que tout le monde.

L'importance de l'argent liquide aux États-Unis

D'après notre étude de 2020 sur la consommation « Lost in Transaction: The impact of COVID-19 on consumer payment trends » (Problèmes de transactions : l’impact de la COVID-19 sur les tendances de paiement des consommateurs), 60 % des consommateurs américains déclarent que les espèces sont le moyen de paiement le plus fiable pendant une crise et 75 % seraient inquiets s'ils ne pouvaient plus avoir accès aux espèces. Ces statistiques démontrent que l'argent liquide est une méthode de paiement que beaucoup d'Américains utilisent et qu'ils souhaitent continuer à utiliser.

L'utilisation des espèces en ligne

Environ sept millions de foyers aux États-Unis ne sont absolument pas bancarisés et beaucoup d’autres ne le sont que partiellement. Cela peut restreindre considérablement l’accès aux services financiers numériques lorsque les seuls modes de paiement en ligne disponibles sont les paiements par carte et les virements bancaires. Cela comprend l'accès aux prêts lorsque les remboursements dépendent fortement des virements bancaires directs. En outre, il est fort probable que le bénéficiaire effectue la majorité de ses remboursements de prêt de la même manière qu'il perçoit son revenu. Compte tenu du nombre de personnes qui se tournent vers l'économie des petits boulots, les méthodes de paiement en espèces gagnent en importance. Il serait donc logique que ces consommateurs puissent rembourser leurs prêts en utilisant leur moyen de paiement préféré.

Les solutions eCash permettent d'effectuer des paiements numériques en espèces de manière efficace. Un code-barres peut être intégré sur la facture, puis envoyé par e-mail ou téléchargé sur un téléphone et présenté dans une agence partenaire où il est scanné. La transaction est ensuite effectuée en espèces. Cela signifie que le paiement numérique est effectué en liquide sans la moindre interaction physique avec le prestataire de service de crédit.

D'autres groupes de consommateurs pourraient être intéressés par la possibilité de rembourser leurs prêts en espèces. Par exemple, ceux qui se sentent gênés d'avoir recours à des prêts sur salaire. Proposer les espèces comme option de paiement pourrait fournir à l'entreprise qui accorde un prêt un prestataire de service universel pour les clients potentiels qui souhaitent que ce prêt n'apparaisse pas sur leur compte bancaire.

Envisager l'avenir

Les ménages à faible revenu aux États-Unis ont été les plus durement touchés par le chômage et sont confrontés à des retards de paiement des chèques d'aide du gouvernement en espèces. Ces retards de paiement pourraient entraîner des pénalités importantes sur les remboursements de prêts. Ainsi, lorsque l'on envisage l'avenir de des remboursements de prêts, il faut de toute évidence prendre en compte l'utilisation des espèces hors ligne et en ligne.

Il y a un manque manifeste sur le marché du côté des créanciers. L'objectif principal de l'inclusion financière étant de lutter contre le principe selon lequel moins vous avez d'argent, plus l'accès aux services financiers est coûteux, faciliter l'accès aux prêts à moindre coût pour les consommateurs qui utilisent les espèces revêt donc aussi une dimension altruiste.

 

*CNBS (vérifié le : 21/04/2021): https://www.cnbc.com/2020/12/11/majority-of-americans-are-living-paycheck-to-paycheck-since-covid-hit.html

Articles recommandés

Les femmes sont-elles davantage exclues financièrement que les hommes ?

Mar 08, 2021 - L’inclusion financière est une priorité dans le monde entier, mais dans bien des régions, le clivage entre le pourcentage d’hommes et de femmes qui sont financièrement exclus ne cesse de grandir. Alors que peut-on faire pour combler cette fracture ?

  • Louise Clements, Chief Marketing Officer Paysafe
En savoir plus

L’inclusion financière est une priorité dans le monde entier, mais dans bien des régions, le clivage entre le pourcentage d’hommes et de femmes qui sont financièrement exclus ne cesse de grandir. Alors que peut-on faire pour combler cette fracture ?

En savoir plus

Les raisons pour lesquelles les fournisseurs de services publics doivent accepte...

Aug 23, 2019 - Il est intéressant, aussi bien pour les consommateurs que pour les sociétés prestataires de services publics que le nombre de modes de paiement des factures en ligne augmente. Répondre aux attentes des clients en matière de paiement alternatifs et offrir une expérience client plus agréable permettra de renforcer la fidélité à la marque ainsi que les probabilités de paiement des factures dans les délais, et servira également aux fournisseurs à se démarquer et à élargir leur marché cible.

En savoir plus

Il est intéressant, aussi bien pour les consommateurs que pour les sociétés prestataires de services publics que le nombre de modes de paiement des factures en ligne augmente. Répondre aux attentes des clients en matière de paiement alternatifs et offrir une expérience client plus agréable permettra de renforcer la fidélité à la marque ainsi que les probabilités de paiement des factures dans les délais, et servira également aux fournisseurs à se démarquer et à élargir leur marché cible.

En savoir plus

Pourquoi les gestionnaires immobiliers américains devraient-ils envisager d’acce...

Jun 08, 2021 - Récemment sur le Blog de Paysafecash*, nous avons commenté le fait qu’avant la pandémie mondiale, 82 % des loyers aux États-Unis étaient payés par chèque ou en liquide. La COVID-19 a suscité de nombreuses crises, mais le fait de ne pas être en mesure de payer le loyer de son logement est devenu une question cruciale pour de nombreux Américains depuis plus d’un an. Dans cet article, nous avons demandé à Jan Marc Kuelper, VP pour le Développement Stratégique de l’eCash aux États-Unis, pourquoi les solutions de paiement par eCash pourraient résoudre certaines difficultés liées au logement résultant de la pandémie, non seulement pour les locataires désireux de payer en liquide, mais aussi pour les gestionnaires immobiliers encaissant les paiements de loyer.

  • Jan Marc Kuelper, Strategic Business Development USA, eCash
En savoir plus

Récemment sur le Blog de Paysafecash*, nous avons commenté le fait qu’avant la pandémie mondiale, 82 % des loyers aux États-Unis étaient payés par chèque ou en liquide. La COVID-19 a suscité de nombreuses crises, mais le fait de ne pas être en mesure de payer le loyer de son logement est devenu une question cruciale pour de nombreux Américains depuis plus d’un an. Dans cet article, nous avons demandé à Jan Marc Kuelper, VP pour le Développement Stratégique de l’eCash aux États-Unis, pourquoi les solutions de paiement par eCash pourraient résoudre certaines difficultés liées au logement résultant de la pandémie, non seulement pour les locataires désireux de payer en liquide, mais aussi pour les gestionnaires immobiliers encaissant les paiements de loyer.

En savoir plus