Previous ArticlePour quelles raisons l'eCash facilite-t-il grandement l’inclusion financièreNext ArticleDiversifier l'offre de moyens de paiement à la caisse est devenu indispensable. Voici pourquoi.

Prévisions pour 2021 : Quatre tendances pour le secteur des paiements en Allemagne et en Autriche

Ce fut une année spéciale à bien des égards, en particulier dans la façon dont les gens ont dû repenser leurs habitudes de paiement et leurs interactions avec les entreprises. La pandémie de COVID-19 a provoqué des changements en 2020 dans notre secteur que nous n'aurions jamais pu imaginer et elle va continuer à influencer les tendances en matière de paiements dans les mois à venir. Ceci dit, voici quatre tendances qui devraient se confirmer en 2021 et jouer un grand rôle dans l'évolution des paiements en ligne pour les douze prochains mois.

1. Diversification des préférences de paiement des consommateurs

Conséquence immédiate de la première vague de la pandémie dans la région DACH, les consommateurs ont dépensé plus d'argent en ligne en raison de l'effet combiné des mesures de distanciation sociale mises en place et des inquiétudes liées à la crise sanitaire qui les ont incités à rester chez eux. Une deuxième conséquence de la pandémie, en plus de l'augmentation des achats en ligne, est la modification de leurs habitudes d'achat.

Interrogés sur leurs moyens de paiement en ligne pendant la première vague de la pandémie, 51 % des consommateurs allemands et 37 % des consommateurs autrichiens nous ont déclaré qu'ils avaient utilisé au moins une nouvelle méthode de paiement depuis le début de la pandémie de COVID-19. La monnaie électronique fait partie des moyens de paiement courants qui gagnent en popularité. Les consommateurs allemands et autrichiens ont déclaré avoir utilisé cette méthode de paiement pour la première fois pendant les premiers mois du confinement.

Deux tiers (67 %) des entreprises que nous avons interrogées ont remarqué que les consommateurs avaient modifié leurs comportements en matière de transactions en ligne. Les changements de méthodes de paiement utilisées en ligne devraient se poursuivre en 2021. En effet, 27 % des consommateurs allemands et 20 % des consommateurs autrichiens nous ont déclaré vouloir continuer à effectuer davantage d'achats en ligne même lorsque la pandémie de COVID-19 sera terminée.

2. Vigilance accrue des nouveaux consommateurs du eCommerce en matière de paiement en ligne

Le nombre de nouveaux consommateurs effectuant des paiements en ligne est l'un des facteurs clés de l'évolution des préférences en matière de paiement. Globalement, 18 % des consommateurs allemands et 9 % des consommateurs autrichiens ont déclaré avoir acheté en ligne pour la première fois depuis le début de la pandémie. D'après 47 % des entreprises allemandes et 39 % des entreprises autrichiennes que nous avons interrogées, ces consommateurs, plus réticents à divulguer leurs données bancaires en ligne, ont largement contribué à l'évolution des paiements en ligne.

Il en va de même pour les consommateurs qui n'achetaient auparavant qu'auprès d'un petit nombre de marques de confiance. Pendant la pandémie, ces consommateurs ont davantage acheté auprès de marchands qu'ils ne connaissaient pas. Si l'on en croit 42 % des entreprises allemandes et 28 % des entreprises autrichiennes, le fait de ne pas souhaiter partager ses données bancaires avec des marchands inconnus est l'une des raisons qui incitent les consommateurs à modifier leurs préférences de paiement.

Udo Müller

CEO, paysafecard

Tous les indicateurs montrent que la prudence des consommateurs en matière de paiements continuera d'affecter leurs comportements d'achats en ligne pour l'année à venir.

Lorsque nous avons interrogé les consommateurs sur leur attitude à l'égard de la sécurité des paiements en ligne, 14 % des Allemands et 21 % des Autrichiens ont déclaré qu'ils accordaient actuellement la même importance à la commodité et la sécurité, 80 % des Allemands et 77 % des Autrichiens déclarant être favorables à des expériences de paiement plus sécurisées. Avec 40 % des consommateurs allemands et autrichiens qui déclarent préférer payer avec un mode de paiement tel que la monnaie électronique, les préférences pour les modes de paiement qui permettent de ne pas partager de données bancaires en ligne devraient donc augmenter au cours des 12 prochains mois.

3. Les paiements deviennent un outil performant de gestion des dépenses

L'impact économique de la pandémie de COVID-19 est une des conséquences négatives qui se fera sentir l'année prochaine, en plus des impacts sociaux et sanitaires. Avec un revenu disponible moins important, les consommateurs sont plus attentifs au montant, au moment et au lieu de leurs dépenses. D'après les entreprises, les méthodes de paiement ont un rôle à jouer dans le suivi des dépenses et 45 % des entreprises allemandes déclarent que les consommateurs ont changé leurs habitudes de paiement dans cette optique.

Cette tendance va également au-delà d'un contrôle des dépenses personnelles car elle permet aussi la gestion du budget familial. C'est par exemple le cas lorsque les parents utilisent la monnaie électronique comme argent de poche pour permettre à leurs enfants de dépenser de l'argent en ligne en toute sécurité. Au lieu de prendre le risque que leur enfant fasse involontairement des dépenses inconsidérées par carte de crédit en lui donnant ses coordonnées bancaires, les parents peuvent charger de l'argent sur une carte prépayée. Une autre option consiste à donner à l'enfant de l'argent liquide qu'il peut charger lui-même sur une carte prépayée pour pouvoir ensuite payer en ligne pour des jeux vidéo, ou d'autres produits ou services. Nous nous attendons à ce que cette tendance s'accélère en 2021 parallèlement à l'intérêt porté par un plus grand nombre de consommateurs au divertissement numérique et aux achats intégrés.

4. La popularité croissante des services financiers alternatifs

Une autre des conséquences attendues pour des raisons similaires est l'essor des services financiers numériques. L'adoption des néobanques continue de croître en Allemagne et les analystes prévoient que près de 28 millions d'Allemands disposeront d'un compte bancaire uniquement numérique d'ici 2025. Les comptes bancaires uniquement numériques permettent une répartition plus claire des dépenses. Cette fonctionnalité devrait gagner en importance car les consommateurs privilégient actuellement une gestion plus précise de leurs dépenses.

L'un des obstacles potentiels à la croissance de l'adoption des banques numériques a toujours été leur capacité à proposer les mêmes fonctionnalités qu'une banque traditionnelle, notamment pour les consommateurs qui gèrent une partie ou la totalité de leurs finances en utilisant des espèces. L'utilisation des espèces reste d'actualité pour les consommateurs allemands et autrichiens, même si les services bancaires et autres services financiers migrent en ligne. Ainsi, en plus de l'augmentation des comptes bancaires numériques, nous nous attendons à voir une augmentation de l'utilisation des méthodes de paiement qui connectent les titulaires de comptes bancaires numériques au monde de l'argent liquide réel. Les méthodes de paiement en monnaie électronique semblent être un lien naturel entre ces deux mondes.

Articles recommandés

Comment conserver les nouveaux clients après le COVID-19

Aug 26, 2020 - Les entreprises en ligne s’efforcent de conserver les 18 % de consommateurs qui ont dépensé pour la première fois chez eux pendant le COVID-19. Il est crucial de répondre aux préoccupations de ces clients, en matière de paiement par carte en ligne, en leur proposant des alternatives.

En savoir plus

Les entreprises en ligne s’efforcent de conserver les 18 % de consommateurs qui ont dépensé pour la première fois chez eux pendant le COVID-19. Il est crucial de répondre aux préoccupations de ces clients, en matière de paiement par carte en ligne, en leur proposant des alternatives.

En savoir plus

COVID-19 : aider les utilisateurs d’argent liquide pendant une crise

Apr 06, 2020 - Alors que le monde continue de s’adapter à une « nouvelle normalité » temporaire, l’impact social du COVID-19 commence à affecter nettement les comportements quotidiens, principalement dans les pays où les gouvernements ont imposé les mesures de distanciation sociale les plus sévères. Environ un quart de la population mondiale a vu ses activités limitées d’une manière ou d’une autre lorsque le Premier ministre de l’Inde Narendra Modi a annoncé que les déplacements dans le pays seraient restreints pendant 21 jours. Ce chiffre pourrait encore augmenter dans les prochaines semaines.

En savoir plus

Alors que le monde continue de s’adapter à une « nouvelle normalité » temporaire, l’impact social du COVID-19 commence à affecter nettement les comportements quotidiens, principalement dans les pays où les gouvernements ont imposé les mesures de distanciation sociale les plus sévères. Environ un quart de la population mondiale a vu ses activités limitées d’une manière ou d’une autre lorsque le Premier ministre de l’Inde Narendra Modi a annoncé que les déplacements dans le pays seraient restreints pendant 21 jours. Ce chiffre pourrait encore augmenter dans les prochaines semaines.

En savoir plus

Pourquoi lutter en faveur de l'inclusion financière sera la clé de la reprise po...

Mar 23, 2021 - L'impact économique de la pandémie a durement frappé de nombreux consommateurs et entreprises américains, et parmi les personnes les plus touchées, il faut citer les personnes non-bancarisées et leurs communautés. S’attaquer aux questions de l'inclusion financière doit être une priorité au moment de la reprise post-COVID-19.

  • Jan Marc Kuelper, Strategic Business Development USA, eCash
En savoir plus

L'impact économique de la pandémie a durement frappé de nombreux consommateurs et entreprises américains, et parmi les personnes les plus touchées, il faut citer les personnes non-bancarisées et leurs communautés. S’attaquer aux questions de l'inclusion financière doit être une priorité au moment de la reprise post-COVID-19.

En savoir plus