Previous ArticleL'argent liquide est-il la clé de la croissance des services financiers numériques ?Next ArticlePaysafecash met les espèces en ligne: et maintenant en Lettonie.

Quel avenir pour le paiement en espèces après le COVID-19 ?

Dans l’écosystème des paiements, les espèces jouent toujours un rôle important. Cependant, comme les consommateurs comptent de plus en plus sur le commerce électronique en raison du COVID-19, leur relation à l’argent liquide va-t-elle changer ? Et si c’est le cas, de quelle manière ?

Les espèces restent la pierre angulaire des dépenses planifiées des consommateurs

Il faut remarquer en premier lieu que la plupart des consommateurs considèrent toujours l’argent liquide comme une méthode de paiement pertinente. Interrogés sur le montant d’argent liquide à disposition, 93 % des consommateurs ont répondu qu’ils retiraient toujours des espèces dans les guichets automatiques. Plus de la moitié (57 %) d’entre eux avaient plus de 50 £ en poche (ou l’équivalent en monnaie nationale), et en moyenne, ils ont presque trois fois plus d’argent liquide (148 £) en poche.

Relevanz von Bargeld im Internet

En moyenne, quelle somme d’argent liquide avez-vous en poche actuellement ?

 

Il n’est donc pas surprenant que le COVID-19 affecte le rapport à l’argent liquide car les consommateurs envisagent leur relation avec cette méthode de paiement importante dans le cadre du nouveau contexte social. Globalement, 51 % des consommateurs déclarent avoir en poche une somme d’argent inhabituelle à cause du COVID-19. Ce groupe est presque scindé en deux parties égales entre ceux qui ont le plus d’espèces en poche (26 %) et ceux qui en ont le moins (25 %) ; ce qui démontre l’existence de facteurs contradictoires pour décider d’utiliser ou non des espèces pendant la pandémie.

Combien d’argent avez-vous en poche par rapport à vos habitudes passées ?

 

Aux États-Unis, le COVID-19 affecte fortement les comportements face à l’argent liquide, tout comme au R.-U.

L’impact de la crise du COVID-19 sur l’argent liquide apparaît davantage aux États-Unis. 58 % des consommateurs américains déclarent que le COVID-19 a modifié le montant qu’ils ont en poche ; 33 % des consommateurs ont en poche davantage d’espèces à cause du COVID-19, plus que dans tout autre pays.

Une confiance importante envers la stabilité de l’argent liquide explique cette tendance. Lorsque l’on demande aux consommateurs si les espèces sont la forme de paiement la plus fiable pendant une crise, les américains sont plus souvent d’accord. Dans l’ensemble, 60 % des consommateurs américains ont déclaré que les espèces étaient la forme de paiement la plus fiable en période de crise et 28 % étaient tout à fait d’accord, les taux les plus élevés dans ces deux catégories au niveau mondial.

Combien d’argent avez-vous en poche par rapport à vos habitudes passées ?

 

Le R.-U. est le pays ayant enregistré l’adoption la plus élevée du paiement sans contact, ce qui se retrouve dans le montant d’argent liquide que les consommateurs ont actuellement en poche. Même si plus d’un quart (26 %) des consommateurs britanniques déclare avoir actuellement à disposition plus d’espèces que d’habitude à cause du COVID-19, le consommateur britannique moyen n’a en poche que 109 £. Seul un quart des consommateurs (24 %) a plus de 100 £, de loin le pourcentage le plus faible. Cependant, bien que le pourcentage de consommateurs sans argent liquide soit le plus élevé au R.-U., il n’atteint que 9 %. Par conséquent, 91 % des consommateurs britanniques maintiennent toujours un rapport à l’argent liquide.

 

Rien ne change en Allemagne et en Autriche

Traditionnellement, l’utilisation de l’argent liquide est importante dans la région DACH, les consommateurs allemands et autrichiens comptant parmi les plus gros utilisateurs d’espèces en Europe. Ces données reflètent cette tendance dans une certaine mesure ; 96 % des Autrichiens utilisent actuellement des espèces, et l’Autrichien moyen a 183 € (159 £) en poche. L’appétit des Allemands pour les espèces a légèrement diminué, 93 % des consommateurs ayant actuellement des espèces à disposition et le consommateur moyen ayant 158 € (138 £) en poche.

Mais ces chiffres ne révèlent pas toute la vérité. En Allemagne et en Autriche, le COVID-19 a eu moins d’influence sur le rapport à l’argent liquide. Un pourcentage de consommateurs plus élevé en Allemagne (57 %) et en Autriche (58 %) a déclaré avoir à disposition la même somme d’argent liquide que par le passé, et seuls 7 % des Allemands et 6 % des Autrichiens ont déclaré avoir actuellement en poche beaucoup plus d’espèces que d’habitude. Ces chiffres confirment que non seulement la dépendance à l’argent liquide était déjà importante dans ces pays avant le COVID-19, mais également qu’il est peu probable que l’utilisation des espèces chute lorsque la pandémie sera vaincue.

Relevanz von Bargeld im Internet
Relevanz von Bargeld im Internet
Relevanz von Bargeld im Internet

Et alors que le consommateur américain a plus d’espèces en poche, les acheteurs allemands et autrichiens sont plus susceptibles de les dépenser. 53 % des Allemands et 43 % des Autrichiens payent toujours en espèces pendant la pandémie du COVID-19 ; seuls les consommateurs bulgares (71 %) sont susceptibles d’en faire autant.

 

Un rôle pour les espèces dans l’univers du commerce électronique

Cependant, ces chiffres n’indiquent pas que la relation du consommateur avec l’argent liquide ne va pas évoluer après le COVID-19, même en Autriche et en Allemagne. Globalement, 38 % des consommateurs prévoient d’acheter davantage en ligne lorsque la pandémie sera terminée, et même si ce pourcentage est plus faible dans la région DACH, 20 % des Autrichiens et 27 % des Allemands prévoient toujours d’acheter plus souvent en ligne.

Toutefois, en dépit de ce passage du magasin physique à la boutique en ligne, les consommateurs indiquent clairement qu’ils préfèrent que les espèces restent au cœur de l’écosystème des paiements. Évidemment, tout dépend de la facilité de ces paiements en espèces ; interrogés sur les raisons pour lesquelles ils achèteraient plus souvent en ligne après la pandémie du COVID-19, les deux tiers (65 %) des consommateurs ont répondu que ce moyen de paiement était plus commode. Par conséquent, la facilité et la commodité sont clairement au centre des préoccupations de ce nouveau groupe de consommateurs en ligne, et les entreprises Internet devront s’adapter en conséquence pour offrir l’expérience utilisateur la plus simple, y compris à la caisse.

Interrogés sur l’utilisation potentielle des espèces pour payer en ligne, 40 % de tous les consommateurs ont répondu qu’ils aimeraient utiliser cette méthode si elle était facile. Pour 36 % des consommateurs, leurs habitudes d’achat pourraient bien changer s’ils peuvent payer facilement leurs achats en ligne avec des espèces. En conséquence, les espèces pourraient changer les règles du jeu à la caisse des boutiques en ligne : un facteur de différenciation pour les consommateurs désireux de se tourner vers le commerce électronique mais qui préfèrent toujours utiliser des espèces et une proposition attirante pour les consommateurs qui apprécient l’argent liquide mais passeraient aux achats en ligne si les espèces pouvaient rester la pierre angulaire de leurs dépenses.

Relevanz von Bargeld im Internet

L’adoption des espèces après le COVID-19

La pandémie du COVID-19 aura des répercussions sur les entreprises pendant très longtemps ; ne serait-ce que par l’influence de cette crise sur les habitudes et les préférences de consommation. Les entreprises doivent réagir en priorité à ce changement ; pour les boutiques en ligne, il s’agit de comprendre l’impact que les utilisateurs d’espèces traditionnels pourraient avoir sur le commerce électronique. L’adoption de solutions de paiement plus pratiques en monnaie électronique et l’intégration de ces méthodes de paiement alternatives dans la caisse en ligne doivent être clairement envisagées par les entreprises en quête de pérennité, qui cherchent également à renforcer leur position de marché au-delà du COVID-19.