Previous ArticleLancement réussi d’un partenariat entre Monese et Paysafecash en FranceNext ArticleLa législation en faveur de l’argent liquide interrompra-t-elle la marche vers la disparition des espèces aux États-Unis ?

L'économie des petits boulots en pleine croissance modifie-t-elle le paysage des paiements ?

Les impacts de la COVID-19 continuent d’avoir une portée considérable au-delà de la catastrophe immédiate pour la santé publique. Les principaux d’entre eux sont les conséquences économiques du virus et les mesures de distanciation sociale qui ont été mises en œuvre dans le monde entier pendant une bonne partie de l’année dans le but de contenir sa propagation.

Avec la contraction de l’économie mondiale et le nombre important d’entreprises issues de secteurs d'activité différents qui ont subi des pertes de revenus, suspendent leurs activités ou déposent même leur bilan, le chômage a explosé. Aux États-Unis par exemple, le taux de chômage a grimpé de 3,5 % à un impressionnant taux de 14,8 % entre février et avril 2020. Bien que le taux de chômage aux États-Unis ait constamment diminué depuis, il reste à 91 % au-dessus des chiffres antérieurs à la COVID-19, et l'on prévoit qu’il restera à ces niveaux pendant les trois prochaines années.

En Europe, les politiques publiques de préservation des emplois tels que le régime de congés du Royaume-Uni ont eu un effet modérateur sur le chômage, mais elles n’ont pas empêché les chiffres d’augmenter, et selon toutes les attentes, ils continueront de progresser tout au long de 2021 pour atteindre 2,6 millions de personnes, même si les vaccinations ont l’effet souhaité et réduisent le nombre d’hospitalisations et de décès liés à la COVID-19.

La hausse du chômage, la fermeture d’entreprises ainsi que la baisse des revenus des entreprises individuelles traditionnelles et des travailleurs indépendants ont également eu pour conséquence une croissance rapide du nombre de personnes se tournant vers l’économie des petits boulots pour joindre les deux bouts. Le passage aux contrats à court terme ou à zéro heure, en tant que forme de revenu primaire ou secondaire pour combler le manque de postes permanents, est une tendance qui se maintiendra à l'avenir. Nous prévoyons que ce sera l’une des conséquences les plus durables de la pandémie.

Pour quelles raisons l'économie des petits boulots bouleverse le paysage des paiements

Quand une personne s’engage dans l'économie des petits boulots, cela affecte inévitablement la manière dont elle est susceptible d’être payée pour ses prestations. Il n’est donc pas surprenant que cela puisse aussi affecter la manière dont elle préfère dépenser son argent. Pour les entreprises, il peut y avoir des avantages convaincants en matière de coût et d’efficacité dans le fait de verser des salaires occasionnels ou exceptionnels à des travailleurs temporaires par le biais de méthodes de paiement alternatives. Les travailleurs de l’économie des petits boulots ont davantage tendance à être payés directement, car leur rémunération ne provient pas d'un salaire mensuel versé par une entreprise. Cela signifie que les comptes bancaires constitueront moins souvent leur source de financement. Dans ce cas, il est encore plus probable qu’ils réalisent la plupart de leurs paiements à partir de la source même où sont versés leurs revenus.

Le passage aux paiements alternatifs

Pour les travailleurs indépendants proposant des prestations numériques, le moyen le plus efficace de se faire payer peut être un portefeuille électronique. Pendant la pandémie, la croissance de l’économie numérique des petits boulots « à domicile » a conduit de plus en plus de petites entreprises à chercher des solutions externalisées pour répondre à bon nombre des besoins liés à leurs activités. Ainsi, elles ne sont plus obligées de recueillir, de conserver et de protéger les informations financières sensibles d'un grand nombre de prestataires. En effet, cela est non seulement coûteux, mais toute violation des données peut avoir des conséquences financières supplémentaires significatives.

Pour effectuer un transfert via un portefeuille numérique tel que Skrill, il suffit que l’entreprise sauvegarde l’adresse e-mail du bénéficiaire. Une fois que le paiement a été reçu, le bénéficiaire peut dépenser son salaire en ligne par le biais du portefeuille numérique, ou bien dans les magasins si celui-ci est associé à une carte de paiement, par ex. la carte Skrill prepaid Mastercard.

Pour les mêmes raisons, les entreprises qui font appel à des travailleurs de l’économie des petits boulots pour des prestations fournies hors du domicile, tels que des livreurs, peuvent aussi préférer régler leurs coûts salariaux par le biais d'un paiement sur un portefeuille numérique. Elles peuvent aussi considérer les paiements en espèces comme la méthode la plus efficace pour payer les travailleurs temporaires.

Pour le bénéficiaire, un des problèmes liés au paiement en espèces peut être qu’il restreint sa capacité à dépenser son revenu en ligne. Une seconde conséquence identifiable de la COVID-19 et de la distanciation sociale a été la croissance rapide du eCommerce ; puisque les magasins non essentiels sont restés fermés dans bien des pays, et en raison des inquiétudes pour la sécurité suscitées par les achats en magasin, la possibilité de faire des courses en ligne est devenue primordiale pour tous les consommateurs. Pour ceux qui ne veulent pas - ou ne peuvent pas - déposer leur argent liquide sur un compte en banque, les solutions eCash permettant d’utiliser numériquement les espèces sont la solution idéale. En offrant aux consommateurs la possibilité d’utiliser des espèces pour acheter un code PIN ou un coupon prépayé à dépenser en ligne, comme c’est le cas pour paysafecard, ou en leur permettant de lancer une transaction lors d'un paiement en ligne et de finaliser le paiement en espèces dans une agence partenaire désignée, comme c’est possible avec Paysafecash, les entreprises en ligne s’assurent qu’elles n’excluent pas les acheteurs payant en espèces de l'accès à leurs biens ou services.

Envisager l'avenir

Comme nous l’avons évoqué dans des articles précédents, la diversification de l’écosystème des paiements était déjà en cours avant la COVID-19, au regard des multiples méthodes de paiement alternatives gagnant en popularité auprès des consommateurs. Mais comme bon nombre d’autres tendances, la COVID-19 a considérablement accéléré cette évolution. Il y a de nombreuses raisons à cela et la croissance de l’économie des petits boulots en est certainement un facteur contributif. Le développement du marché du travail temporaire se poursuivra même après la fin de la pandémie, si bien que les entreprises doivent réfléchir à la manière dont ce nombre croissant de clients cibles souhaitera payer leurs biens ou leurs services, afin de garantir leur pérennité à long terme.

Articles recommandés

Pourquoi lutter en faveur de l'inclusion financière sera la clé de la reprise po...

Mar 23, 2021 - L'impact économique de la pandémie a durement frappé de nombreux consommateurs et entreprises américains, et parmi les personnes les plus touchées, il faut citer les personnes non-bancarisées et leurs communautés. S’attaquer aux questions de l'inclusion financière doit être une priorité au moment de la reprise post-COVID-19.

  • Jan Marc Kuelper, SVP, Enterprise Sales, North America, Paysafe
En savoir plus

L'impact économique de la pandémie a durement frappé de nombreux consommateurs et entreprises américains, et parmi les personnes les plus touchées, il faut citer les personnes non-bancarisées et leurs communautés. S’attaquer aux questions de l'inclusion financière doit être une priorité au moment de la reprise post-COVID-19.

En savoir plus

Les raisons pour lesquelles les fournisseurs de services publics doivent accepte...

Aug 23, 2019 - Il est intéressant, aussi bien pour les consommateurs que pour les sociétés prestataires de services publics que le nombre de modes de paiement des factures en ligne augmente. Répondre aux attentes des clients en matière de paiement alternatifs et offrir une expérience client plus agréable permettra de renforcer la fidélité à la marque ainsi que les probabilités de paiement des factures dans les délais, et servira également aux fournisseurs à se démarquer et à élargir leur marché cible.

En savoir plus

Il est intéressant, aussi bien pour les consommateurs que pour les sociétés prestataires de services publics que le nombre de modes de paiement des factures en ligne augmente. Répondre aux attentes des clients en matière de paiement alternatifs et offrir une expérience client plus agréable permettra de renforcer la fidélité à la marque ainsi que les probabilités de paiement des factures dans les délais, et servira également aux fournisseurs à se démarquer et à élargir leur marché cible.

En savoir plus

Y aura-t-il une réglementation pour limiter l'émergence de sociétés sans argent ...

Feb 12, 2020 - Les États-Unis sont les premiers à interdire aux commerçants de refuser les paiements en liquide. Verrons-nous bientôt cette tendance traverser l'Atlantique pour arriver en Europe ? Quel sera son impact sur le commerce électronique ?

En savoir plus

Les États-Unis sont les premiers à interdire aux commerçants de refuser les paiements en liquide. Verrons-nous bientôt cette tendance traverser l'Atlantique pour arriver en Europe ? Quel sera son impact sur le commerce électronique ?

En savoir plus