Previous ArticleLe rôle du liquide après la COVID-19Next ArticlePour quelle raison les paiements de nouvelle génération sont essentiels pour faire évoluer le système bancaire ouvert

Les consommateurs peuvent-ils suivre leurs dépenses de manière plus précise grâce aux méthodes de paiement ?

Comme nous l'avons découvert lorsque nous avons interrogé les consommateurs[1], la COVID-19 et les mesures de distanciation sociale mises en place dans de nombreux pays pour lutter contre le virus ont eu un impact sur le moment, le lieu et, surtout, la manière dont les gens dépensent leur argent. Le passage au commerce électronique en est une conséquence claire et évidente. De nombreuses personnes (42 %) achètent en ligne plus souvent et un pourcentage important de consommateurs (18 %) a acheté en ligne pour la première fois depuis l'épidémie de COVID-19, ce qui, en retour, s’est répercuté sur les méthodes de paiement utilisées. Mais les habitudes changent pour d’autres raisons.

Les conséquences économiques potentielles de la COVID-19

L’impact économique que la COVID-19 a sur de nombreuses personnes est une autre conséquence facilement identifiable de cette épidémie. Le chômage, le manque de travail disponible pour les indépendants, les réductions de salaire et les diminutions du temps de travail affectent considérablement la situation financière de nombreux consommateurs pendant que les entreprises du monde entier luttent contre les effets négatifs de la COVID-19 sur leurs activités.

Avec moins de revenus disponibles, beaucoup réduiront inévitablement le montant global de leurs dépenses. Mais cela pourrait-il aussi affecter la façon dont ils choisissent de dépenser leur argent ? Étant donné que certaines méthodes de paiement permettent de suivre plus facilement les dépenses, un tel facteur de différentiation pourrait-il devenir décisif pour le consommateur ?

Changement notable de la façon de dépenser

Et pour les entreprises, la réponse est bien oui. En septembre, nous avons interrogé 1 100 entreprises en ligne au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Canada, en Italie, en Bulgarie, en Allemagne et en Autriche concernant l'impact de la COVID-19 sur leurs activités. Elles ont affirmé que la pandémie avait bien des répercussions sur les méthodes de paiement des consommateurs.

Les trois quarts des entreprises ont indiqué avoir identifié un changement de comportement des consommateurs en matière de paiements en ligne depuis le début de l'épidémie. L'utilisation croissante des portefeuilles numériques comme méthode de paiement est l'un des changements identifiés par la plus grande majorité des entreprises (40 %). Mais d'autres méthodes de paiement alternatives, comme la monnaie électronique (citée par 26 % des entreprises), gagnent également en popularité, ce qui a déjà été mentionné ici dans un autre article du blog Paysafecash.

Interrogées sur la raison de ces changements, 40 % des entreprises citent la recherche d'un mode de paiement plus sécurisé face aux risques de fraude. Il peut donc s'agir d'une conséquence de l'impact économique de la COVID-19, les consommateurs étant de plus en plus préoccupés par les conséquences sur leurs finances des transactions frauduleuses qui les empêchent de récupérer leur argent. Mais il est intéressant de noter que la troisième raison la plus citée (37 %) par les entreprises est que les consommateurs utilisent des méthodes de paiement qui leur permettent de suivre leurs dépenses de manière plus précise.

Cette tendance n’est pas nécessairement nouvelle. Nous avons assisté à l'essor des services financiers des banques numériques au cours des six dernières d'années, qui présentent comme principal avantage de permettre de mieux contrôler comment et quand vous dépensez de l'argent. Comme bien d'autres tendances, la pandémie de COVID-19 a peut-être amplifié les exigences des consommateurs en matière d'analyse très détaillée de leurs habitudes d'achat.

Les méthodes de paiement comme facteurs d'évaluation des comportements d'achat 

Mais comment les méthodes de paiement alternatives permettent-elles aux consommateurs d'atteindre cet objectif ? Une des méthodes consiste à limiter les dépenses en délaissant les cartes bancaires et plus particulièrement les cartes de crédit. Il peut s'agir aussi de détailler plus précisément les achats comme c'est le cas avec un portefeuille numérique. Citons également les méthodes prépayées (c'est-à-dire une source de financement rechargeable dont le montant crédité ne peut pas être dépassé, comme paysafecard) qui vous empêchent de dépenser trop ou vous permettent de contrôler votre budget via un portefeuille numérique.

Dans ce cas, un consommateur peut, par exemple, s'octroyer 100 £ par mois à dépenser en plats à emporter. S’il n'utilise que cette méthode de paiement prépayée pour les plats à emporter et ne charge que 100 £ en début de mois, il ne dépassera pas la limite qu'il s'est fixée.

Les produits de monnaie électronique peuvent aussi être utilisés comme « argent de poche » ou pour permettre aux parents de contrôler les dépenses de leurs enfants. Nous avons tous entendu des histoires de parents qui ont donné les informations de leurs cartes de crédit à leurs enfants pour des jeux avec achats intégrés et qui ont dû payer d'énormes factures. En chargeant de l'argent liquide sur une carte prépayée ou en donnant à l'enfant la possibilité de le faire lui-même, les parents sont sûrs que l'enfant ne dépensera pas volontairement ou accidentellement des sommes inconsidérées en jouant. 

Dans l’avenir

Globalement, l'impact de la COVID-19 continuera d'affecter les dépenses des consommateurs dans un avenir proche et potentiellement de manière permanente. Les consommateurs nous ont dit qu'ils prévoyaient de dépenser plus d'argent en ligne même lorsque la COVID-19 n'affectera plus leur vie et que les critères employés pour choisir une méthode de paiement auront changé. Pour les entreprises, il deviendra crucial d'augmenter le nombre d'options de paiement en ligne disponibles afin de fidéliser et d'acquérir de nouveaux clients.

Avez-vous déjà envisagé de mettre en place de nouvelles options de paiement, tout en vous demandant lesquelles et comment ? Faites-nous part de vos réflexions et laissez-nous trouver la meilleure solution pour votre entreprise.

[1] https://www.paysafe.com/en/blog/how-covid-19-is-impacting-consumer-payment-preferences/

Articles recommandés

Comment conserver les nouveaux clients après le COVID-19

Aug 26, 2020 - Les entreprises en ligne s’efforcent de conserver les 18 % de consommateurs qui ont dépensé pour la première fois chez eux pendant le COVID-19. Il est crucial de répondre aux préoccupations de ces clients, en matière de paiement par carte en ligne, en leur proposant des alternatives.

En savoir plus

Les entreprises en ligne s’efforcent de conserver les 18 % de consommateurs qui ont dépensé pour la première fois chez eux pendant le COVID-19. Il est crucial de répondre aux préoccupations de ces clients, en matière de paiement par carte en ligne, en leur proposant des alternatives.

En savoir plus

Quel avenir pour le paiement en espèces après le COVID-19 ?

May 14, 2020 - Dans l’écosystème des paiements, les espèces jouent toujours un rôle important. Cependant, comme les consommateurs comptent de plus en plus sur le commerce électronique en raison du COVID-19, leur relation à l’argent liquide va-t-elle changer ? Et si c’est le cas, de quelle manière ?

En savoir plus

Dans l’écosystème des paiements, les espèces jouent toujours un rôle important. Cependant, comme les consommateurs comptent de plus en plus sur le commerce électronique en raison du COVID-19, leur relation à l’argent liquide va-t-elle changer ? Et si c’est le cas, de quelle manière ?

En savoir plus

COVID-19 : aider les utilisateurs d’argent liquide pendant une crise

Apr 06, 2020 - Alors que le monde continue de s’adapter à une « nouvelle normalité » temporaire, l’impact social du COVID-19 commence à affecter nettement les comportements quotidiens, principalement dans les pays où les gouvernements ont imposé les mesures de distanciation sociale les plus sévères. Environ un quart de la population mondiale a vu ses activités limitées d’une manière ou d’une autre lorsque le Premier ministre de l’Inde Narendra Modi a annoncé que les déplacements dans le pays seraient restreints pendant 21 jours. Ce chiffre pourrait encore augmenter dans les prochaines semaines.

En savoir plus

Alors que le monde continue de s’adapter à une « nouvelle normalité » temporaire, l’impact social du COVID-19 commence à affecter nettement les comportements quotidiens, principalement dans les pays où les gouvernements ont imposé les mesures de distanciation sociale les plus sévères. Environ un quart de la population mondiale a vu ses activités limitées d’une manière ou d’une autre lorsque le Premier ministre de l’Inde Narendra Modi a annoncé que les déplacements dans le pays seraient restreints pendant 21 jours. Ce chiffre pourrait encore augmenter dans les prochaines semaines.

En savoir plus