Previous ArticleComment conserver les nouveaux clients après le COVID-19Next ArticleUne société sans argent liquide est un mythe. Explication.

Pourquoi lutter en faveur de l'inclusion financière sera la clé de la reprise post-COVID-19 aux États-Unis

L'impact économique de la pandémie a durement frappé de nombreux consommateurs et entreprises américains, et parmi les personnes les plus touchées, il faut citer les personnes non-bancarisées et leurs communautés. S’attaquer aux questions de l'inclusion financière doit être une priorité au moment de la reprise post-COVID-19.

La COVID-19 a été le catalyseur de changements sociaux, et pas seulement dans notre vie privée par le biais des confinements, de l'enseignement à domicile et du travail à domicile. L'impact sur les entreprises a également été phénoménal. Avec l'évolution rapide des habitudes de consommation, les commerçants ont eu besoin de réagir rapidement et efficacement pour poursuivre leurs activités en relevant les défis actuels et ne pas perdre leurs clients.

L'une des modifications essentielles que les entreprises ont eu besoin d'aborder a trait au paiement. Les consommateurs ont payé en ligne de manière différente au cours de la pandémie, et pas simplement parce que les clients existants affichent leurs préférences pour les méthodes de paiement permettant de ne pas partager leurs données financières avec le vendeur (même si c’est aussi vrai). Un groupe clé qui joue un rôle moteur dans cet abandon relatif des paiements par carte en ligne en faveur de méthodes de paiement alternatives est constitué par les nouveaux clients qui, pour plusieurs raisons, n'avaient pas participé au eCommerce ni utilisé d'autres services en ligne tels que les services financiers avant le déclenchement de la pandémie. Alors, qui sont ces nouveaux clients ? Dans de nombreux pays tels que les États-Unis, ils comprennent ceux qui paient en espèces et qui ont été forcés de passer pour la première fois aux paiements en ligne.

L'étude menées par Paysafe au cours de la première vague de la pandémie a révélé dans quelle mesure l'accélération des consommateurs américains qui se tournent vers le eCommerce a été plus forte que leur dépendance à l'égard de l'argent liquide. Par exemple, les données ont révélé que 25 % des consommateurs américains ont acheté des produits en ligne pour la première fois au cours de la pandémie. Et tandis que 60 % des consommateurs américains ont convenu que les espèces étaient encore la forme de paiement la plus fiable en temps de crise, 49 % ont également déclaré qu'ils prévoyaient d’effectuer à l'avenir davantage de dépenses en ligne, même quand la COVID-19 ne sera plus un facteur décisif, ce qui indique qu’il y a de fortes chances que cela s'inscrive dans une tendance à long terme.

La demande de méthodes de paiement alternatives

L’exclusion financière que connaissent environ 7 millions de foyers américains, est clairement un facteur essentiel. Ne pas avoir de compte ou de carte bancaire a empêché bon nombre de ces nouveaux consommateurs en ligne d'accéder facilement au eCommerce et à d'autres formes de transactions en ligne telles que le paiement du loyer, des services publics ou le remboursement d’un prêt.

Et pourtant il y a une demande croissante de ces consommateurs à participer à l'économie numérique. L’un des impacts permanents de la COVID-19 est que les entreprises qui acceptent les paiements en ligne devraient réévaluer les méthodes qu'elles proposent pour leurs paiements sur Internet. Pour faire croître leur clientèle cible, il semble raisonnable qu'elles ajoutent de nouvelles options de paiement pour atteindre des consommateurs non (ou peu) bancarisés et qui sont attachés aux espèces. Par exemple, les solutions eCash permettent aux consommateurs d'effectuer une transaction via un paiement en ligne mais de finaliser le processus dans un point de paiement physique avec des espèces. Cela comble le fossé entre les consommateurs non (ou peu) bancarisés et le commerce numérique en permettant aux consommateurs de faire des achats et d’effectuer des transactions en ligne en espèces pour un faible coût et de manière efficace, sans avoir à renoncer à leur mode de paiement préféré.

Selon l’étude de Paysafe, 47 % des consommateurs américains aimeraient acheter des produits en ligne avec des espèces si c’était facile à faire, et 43 % sont d'accord pour dire qu'ils achèteraient en ligne plus régulièrement s’ils avaient la possibilité de payer avec des espèces. Ces consommateurs qui soit ne peuvent pas, soit ne veulent pas effectuer de paiements en ligne en utilisant d'autres méthodes telles que les cartes de crédit, pourraient représenter un énorme marché cible pour les entreprises aux États-Unis dans les années à venir, tandis que nous commencerons à nous remettre de l'impact financier de la pandémie.

L'inclusion financière au-delà du eCommerce

Toucher les consommateurs souhaitant payer en espèces ne sera pas seulement important pour les entreprises du eCommerce, mais aussi pour d'autres services financiers qui ne peuvent plus se permettre de négliger cette vaste catégorie de futurs clients potentiels. Comme nous l'écrivions dans un autre article récent, les banques « challenger » doivent sérieusement envisager de quelle manière elles pourraient intégrer les consommateurs attachés aux espèces à leurs systèmes hautement numérisés, en particulier à la lumière de la concurrence des banques traditionnelles et des géants technologiques qui ont également entrevu le potentiel que représentent les clients fidèles aux espèces.

Et les Américains sont généralement très intéressés de placer leur argent sur un compte en banque – tandis qu’en février 2020, les dépôts en banque ont atteint le niveau de 13,4 trillions d’USD, en février 2021 ce chiffre a grimpé à 16,3 trillions d’USD et en mars 2021 il a déjà atteint 16,5 trillions d’USD. Néanmoins, pour 63 millions de citoyens américains qui sont sous-bancarisés, les options disponibles pour réaliser de tels dépôts sont plutôt limitées. L’une des raisons en est les frais bancaires élevés que bon nombre d’entre eux ne peuvent pas se payer.

Le paiement de factures, du loyer en particulier, pourrait représenter un problème plus important. L’essor de l'économie des petits boulots, qui signifie pour bon nombre d’employés qu’ils sont payés plus fréquemment en espèces, crée le besoin de payer en liquide les dépenses essentielles, en dépit de la croissance simultanée des systèmes de paiement numériques. Si cela s'avère impossible, la situation, qui avait déjà été délicate en 2020, n’a que peu de chances de s’améliorer pour les locataires ou pour les petites agences immobilières.

Envisager l'avenir

Lorsqu'on est confronté à la crise, il convient de trouver des solutions nouvelles qui règlent les problèmes non seulement des consommateurs privés, mais aussi des entreprises. Alors que les États-Unis prennent rapidement des mesures pour redynamiser leur économie à une époque de numérisation rapide des services, maintenir le cap sur l’inclusion financière, et ne pas continuer à désavantager les consommateurs qui sont dépendants des espèces, ou préfèrent les espèces, permettra de régler autant de problèmes que possible. Bien entendu, il y a un élément altruiste dans la fourniture de services financiers et d’un accès au eCommerce pour les consommateurs non bancarisés ou sous-bancarisés, mais c'est aussi une opportunité commerciale importante que les entreprises doivent prendre en considération tandis que nous cherchons à nous débarrasser de la pandémie.

Articles recommandés

Les paiements en eCash peuvent permettre aux emprunteurs américains de rembourse...

Jun 21, 2022 - Prêts étudiants. Prêts automobiles. Prêts immobiliers... Tout juste sorti d’une pandémie mondiale avec une inflation à des niveaux historiques, l’Américain moyen éprouve de plus en plus de difficultés à respecter la liste toujours plus longue de ses engagements financiers.

  • Jan Marc Kuelper, SVP, Enterprise Sales, North America, Paysafe
En savoir plus

Prêts étudiants. Prêts automobiles. Prêts immobiliers... Tout juste sorti d’une pandémie mondiale avec une inflation à des niveaux historiques, l’Américain moyen éprouve de plus en plus de difficultés à respecter la liste toujours plus longue de ses engagements financiers.

En savoir plus

SOYEZ PERTINENT : pourquoi l'eCash est essentiel pour que les néobanques devienn...

Apr 19, 2022 - Si vous gérez une entreprise fortement numérisée, peut-être ne pensez-vous pas à proposer à vos clients des espèces comme moyen de paiement ou de dépôt sur leur compte. Dans la discussion avec Greg Williams, directeur adjoint de la rédaction mondiale de WIRED, Robert Albrecht, responsable de Paysafecash, explique pourquoi cela peut vous rendre plus ouvert aux besoins de vos clients existants et vous aider à cibler de nouveaux clients qui sont partiellement ou entièrement dépendants des espèces.

  • Robert Albrecht, Head of Paysafecash
En savoir plus

Si vous gérez une entreprise fortement numérisée, peut-être ne pensez-vous pas à proposer à vos clients des espèces comme moyen de paiement ou de dépôt sur leur compte. Dans la discussion avec Greg Williams, directeur adjoint de la rédaction mondiale de WIRED, Robert Albrecht, responsable de Paysafecash, explique pourquoi cela peut vous rendre plus ouvert aux besoins de vos clients existants et vous aider à cibler de nouveaux clients qui sont partiellement ou entièrement dépendants des espèces.

En savoir plus

Le rôle des espèces dans les paiements publics

Feb 23, 2022 - Au cours des deux dernières années, nous avons assisté à une numérisation rapide des activités des consommateurs et des entreprises qui a été stimulée par la pandémie de COVID-19 (sans pour autant en être une conséquence directe). Lorsqu'on se tourne vers l'avenir, il est clair que cette tendance va se poursuivre.

  • Jan Marc Kuelper, SVP, Enterprise Sales, North America, Paysafe
En savoir plus

Au cours des deux dernières années, nous avons assisté à une numérisation rapide des activités des consommateurs et des entreprises qui a été stimulée par la pandémie de COVID-19 (sans pour autant en être une conséquence directe). Lorsqu'on se tourne vers l'avenir, il est clair que cette tendance va se poursuivre.

En savoir plus